MoSuke, cuisine de haute volée entre France, Afrique et Japon

gastronomie
MoSuke, cuisine de haute volée entre France, Afrique et Japon

Le restaurant MoSuke, près de la tour Montparnasse, stimule la gastronomie en mettant à l'honneur la cuisine africaine.

La légende raconte que Yasuke, esclave africain ayant vécu au Japon au XVIe siècle, serait devenu samouraï. Le chef français d'origine malienne Mory Sacko rend hommage à cette figure populaire unissant Afrique et Japon, ses deux terres de passion, en fusionnant leurs noms pour créer celui de son premier restaurant : MoSuke. Le jeune cuisinier, qui a notamment fait ses classes au Mandarin Oriental auprès de Thierry Marx - lui-même grand amoureux de l'archipel nippon - se positionne à la croisée des chemins, entre gastronomie française, africaine et japonaise, pour des créations plurielles et inventives. Sans même franchir la porte de l'établissement, récompensé par le Guide Michelin, les passants admirent depuis la rue, à travers une grande vitre, le travail de la brigade qui s'active en cuisine.
Dans l'assiette défilent une sole cuite dans une feuille de bananier, accompagnée de purée de livèche et d'attiéké (semoule de manioc), un poulet yassa revisité, frit à la manière d'un tempura japonais, mais aussi un demi-homard bleu, pêché en Bretagne et cuit à la flamme, à déguster avec un condiment à base de piment végétarien lacto-fermenté et d'un miso à la tomate.
Animal totem de Mory Sacko, le héron - l'un des seuls animaux présents à la fois en France, en Afrique et au Japon - a inspiré au chef le nom de ses périples gastronomiques : entre les menus « Nidification », « Hivernage », « Migration » ou « Vol de nuit », qui se déclinent en trois, quatre, cinq et sept plats, pour certains en version végétale, vous ne saurez plus de quel côté le soleil se lève.

MoSuke
11 rue Raymond Losserand
75014 Paris

Tel : +33 (0)1 43 20 21 39

https://mosuke-restaurant.com

Carte : menu à partir de 45 EUR