La cathédrale de la Dormition officie l'indépendance russe

monument
La cathédrale de la Dormition officie l'indépendance russe

Les tsars y furent couronnés, Vladimir Poutine y a été béni. Surmonté de ses dômes couleur or, la cathédrale de la Dormition règne sur l'histoire de la Sainte Russie.

C'est sur les marches de cette cathédrale qu'Ivan III, dit « le Grand », déchira la lettre qui l'inféodait aux khans de la Horde d'or.

Ce bâtiment, érigé en 1479 par l'architecte italien Aristotile Fioravanti, va jeter les bases de l'art russe, nourri d'une caravane d'artistes italiens et grecs dans le sillage de Sophie Paléologue, femme d'Ivan, qui apporte en dot à ce dernier le fameux aigle à deux têtes, emblème de l'Empire byzantin. Symbole de la Renaissance italienne au cœur de Moscou, la cathédrale de la Dormition devint ainsi le plus important édifice or, bleu et rouge, de l'État russe. Sa porte ouverte sur le divin, l'iconostase (1652), qui sépare le clergé célébrant du reste de l'église, est à couper le souffle.

Vous y retiendrez surtout une icône, le fameux Yaroe Oko, ou « Celui qui ne sommeille ni ne dort », face de Jésus-Christ, fruit génial de la décision du métropolite de Moscou de transférer dans la cité les ateliers d'icônes de Novgorod et de Pskov.

Cathédrale de la Dormition
Kremlin
Moskva 103073

Tel : +7 495 695 37 76

www.kreml.ru